lundi 4 mai 2009

L'art du medley

Si vous vous intéressez aux belles réalisations d'alpinisme, procurez-vous le dernier numéro du magazine Vertical (17, avril-mai 2009) pour y lire le récit de l'enchaînement de courses de Maxime Belleville et Julien Herry (déjà évoqué dans ces pages à cette adresse).
NB : on regrettera juste au passage que Vertical ne dispose pas de site Web (du moins est-ce l'impression retirée de quelques requêtes sur Google).

Le texte est titré “La fugue enchantée / l'art de la fugue”, métaphores bien trouvées puisqu'elles évoquent entre autres choses la musique, domaine dans lequel une fugue désigne l'entrecroisement de plusieurs thèmes musicaux qui forment un tout harmonieux. Or, quand y regarde de près, les trois itinéraires gravis par les deux alpinistes sont tous des combinaisons de plusieurs itinéraires, existants ou inédits. En poursuivant sur le même thème, on trouvera une évidente ressemblance avec les “medleys” anglo-saxons – mais si, allons, vous connaissez forcément la face B d'Abbey Road des Beatles et sa suite de morceaux disparates formant un bel ensemble, avec reprises et variantes. C'est exactement ce qu'on fait nos deux compères, que ce soit dans la face nord des Droites (ouverture d'une variante reliant deux portions de la voie Colton), la face nord des Jorasses (voie Ghirardini agrémentée de variantes) ou la face nord du Grand pilier d'angle (voies Cecchinel-Nominé et voie des Belges).

Un genre alpinistique nouveau tend donc à se répandre : la ré-interprétation d'itinéraires à partir de plusieurs cheminements, éventuellement modifiés, fugue, medley voire “remix” de DJ spécialistes de l'escalade mixte ;-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire