samedi 29 avril 2017

Présidentielles 2017 : testez une simulation de second tour

Entre-deux-tours de l'élection présidentielle de 2017…

En quoi ce second tour diffère-t-il de celui de 2002 ?

En 2002 :
  1. Le candidat FN avait accédé au second tour par surprise
  2. Jean-Marie Le Pen avait obtenu 4,8 millions de voix, soit 16,86% des suffrages
  3. La constitution d'un front républicain avait été rapide et unanime
  4. Jacques Chirac, président sortant, était une figure reconnue 
  5. Seuls les électeurs de gauche devaient accepter de voter “contre leur camp”
  6. Un fort réservoir d'abstentionnistes avait été mobilisé au second tour : 20% d'abstentions contre 28% au premier tour (3,5 millions d'électeurs en plus)

En 2017 :
  1. La candidate FN était annoncée au second tour depuis longtemps
  2. Marine Le Pen a obtenu 7,7 millions de voix, soit 21,30% des suffrages
  3. La constitution du front républicain a été difficile et très incomplète
  4. Emmanuel Macron est un nouveau venu dans la compétition 
  5. Voter “contre leur camp” concerne à la fois les électeurs de droite (électorat Fillon) et de gauche (électorats Hamon et Mélenchon)
  6. Au premier tour, l'abstention était de 22%. On ne sait quelle sera la mobilisation au second tour…
Vous pensez qu'Emmanuel Macron est certain d'être élu ?
Et si vous testiez vous-mêmes vos hypothèses de reports de voix ?
Nous mettons à votre disposition un petit tableur Excel pour cela.


Zoomez sur l'image pour découvrir la physionomie de ce tableau de calculs. L'hypothèse affichée reprend peu ou prou celles des médias à mi-course de l'entre-deux-tours, aboutissant à une victoire de Macron à 60/40 environ.

Il est malheureusement possible de faire une tout autre hypothèse :


Nous vous laissons réfléchir… et réaliser vos propres simulations.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire