mercredi 12 avril 2017

Revue de presse : Mélenchon dans Les Échos

Qui l'eût cru ? Le quotidien économique Les Échos a publié mardi 11 avril un numéro “Spécial Mélenchon”, titrant :

Mélenchon, le nouveau « risque » français


En page 2, Cécile Cornudet analyse les causes de l'ascension du candidat, concluant d'un lapidaire : “Mais il y a toujours un angle où l'hologramme apparaît pour ce qu'il est : une image.”


Page 9, l'éditorial de Dominique Seux est plus radical – pas au sens de “gauche radicale”, il ne s'agit pas d'hagiographie, on l'aura deviné !
“Il est temps, vraiment temps, que les yeux se dessillent. Jean-Luc Mélenchon défend un projet insensé que peu de gens ont apparemment lu. […] Reposant sur une double illusion économique, ce projet radical aurait le même destin que le Programme commun de 1981 : l'échec.”


Page 22, le quotidien présente le “scénario noir qui fait frémir les marchés”, en particulier au regard de ses prémices, les taux d'intérêt sur la dette française qui seraient en hausse.


Ce n'est pas tout ! En toute dernière page apparaît une caricature assez réussie du candidat-dégagiste, assortie d'un point de vue sans appel, précisant le “chemin de croix” de 200 milliards de dépenses, rappelant les sympathies de JLM pour Chavez ou Castro, soulignant les similitudes de son programme avec celui du FN, qualifiée de “frappante”, pour terminer avec l'estocade finale : “…passe des frites au quinoa, presque un papy gâteau. Il lance une webradio baptisée ‘Les Jours Heureux’. Pour qui ?”.


À croire que la rédaction des Échos soupçonne son lectorat d'envisager un vote Mélenchon. C'est dire l'ampleur de la contagion !

Mais la véritable conclusion n'est-elle pas fournie par Bruno Jeambart (OpinionWay), interviewé par Les Échos sur cette même page 22 ?

“Plus on parle du ‘candidat qui monte’, plus il monte et plus on en parle.”

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire