mardi 24 mars 2015

Et ils sont… contents

Vous vous souvenez sans doute de ce dialogue du film Le Dîner de Cons, quand Thierry Lhermitte observe, désespéré, Jacques Villeret : “Ça sonne… et il est content !”

C'est, à peu de chose près, ce que j'ai ressenti en regardant la première demi-heure de la soirée électorale du premier tour des élections départementales. Alors que ”ça sonne”, que l'alarme retentit, que la politique est rejetée par les Français – ce que nous déplorons amèrement – eh bien ils étaient tous “contents”, sans exception.

L'UMP, bien entendu content(e), susceptible de remporter de nombreux départements le 29 mars, sans pour autant avoir réellement progressé en voix. Au point que leur “Nini”-colas Sarkozy pavoisait.
Le Front National, forcément content de son “exploit” d'atteindre les 25% des suffrages exprimés.
Le PS, et notre Premier ministre, contents de leur “score honorable”, alors qu'ils devraient perdre plusieurs dizaines de départements au second tour.
Les écologistes, “contents” de leurs 2% et du désordre qu'ils ont créé en s'alliant soit avec le Front de Gauche, soit avec le PS, au petit bonheur la chance.
Même les commentateurs étaient “contents” de la participation : à peine un chouïa au-dessus de 50%. Pas de quoi pavoiser pourtant quand 20 millions d'électeurs manquent à l'appel !

Nous avons éteint la téloche (enfin, la connexion Internet sur France 2) au bout d'une demi-heure. Pas question d'assister plus longtemps à ce “dîner de cons”.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire