jeudi 18 septembre 2014

Le père de la nation et l'enfant-roi


Le père de la nation, c'est notre président, François Hollande – variante démonétisée du “petit père des peuples”. L'enfant-roi, c'est Pierre Gattaz ; vous savez, ces enfants qui testent l'absence d'autorité, ivres de puissance et en même temps désespérés de ne rencontrer aucune limite. Jusqu'où ira-t-il ? Le voici proposant de supprimer toute limite à la durée du travail – sauf celle des règles européennes, soit 48 heures ; d'autoriser sans restrictions le travail de nuit et le dimanche ; de supprimer deux jours fériés (pourquoi seulement deux ?) ; de créer des emplois pour chômeurs payés sous le SMIC, l'État versant la différence (parfait en période de disette budgétaire), etc. Selon lui, “notre modèle social a vécu”. Seraient-ce là ses “contreparties” au pacte de responsabilité ?

Intermède cinéma (extrait du film Paranoïa, de Robert Luketic)
Le jeune cadre d'une grande entreprise américaine vient chercher son père aux urgences de l'hôpital. Le Papa a dû subir une opération lourde, mais il est sauvé. La réceptionniste l'appelle :
– Les deux dernières interventions ne sont pas prises en charge…
– Comment ça ? Mon assurance couvre tout !
– Ce n'est plus le cas. Votre entreprise a annulé le contrat.
– Ils peuvent pas faire ça ! J'en ai besoin !
– Malheureusement si. Beaucoup de sociétés le font. Réduction des coûts…
Le jeune homme regarde la facture.
– Mais j'ai pas… 40000 dollars !
– On peut vous faire un échéancier, ou un prêt.
La réceptionniste hoche la tête :
– Je suis désolée… (I'm really sorry)

Nous sommes très “sorry” aussi. Cet exemple de “modèle social” est celui dont Pierre Gattaz doit rêver. Notre gouvernement va dans cette direction : n'entend-on pas que les économies à trouver sont désormais du côté de la santé ?

L'enfant-roi est en pole position. Face à lui, le père de la nation et son fils adoptif Manuel Valls viennent d'annoncer deux mesures ”de gauche”, spectaculaires par… leur modicité. 8 euros mensuels de plus pour le minimum vieillesse, une prime de 40 € non renouvelable sur les petites retraites – de la provocation ? Ce n'est pas ainsi que les plus âgés pourront financer les futures ”franchises” sur les dépenses médicales !

On se croirait dans un mauvais film…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire