dimanche 22 décembre 2013

Méfiance et crédulité

Internet et ses technologies facilitent considérablement la diffusion de toutes sortes d'informations, au point que nombre d'internautes sont convaincus qu'ils peuvent ainsi connaître “la vérité”, que l'on nous cacherait dans les autres médias (presse, radio, télévision). Pourtant, avez-vous remarqué que ceux qui sont les plus exigeants sont en même temps ceux qui diffusent le plus de fausses nouvelles ? Un étrange paradoxe qui veut que les plus méfiants soient aussi les plus crédules !

Il suffit pour s'en convaincre de lire les commentaires d'un article de blog écrit au second degré. Souvent, les commentateurs prennent l'article comme argent comptant, et s'indignent ou se révoltent.
Sur Facebook, ce phénomène est fréquent, j'en veux pour preuve le site du Gorafi, spécialisé en pastiches et informations fantaisistes. Combien de fois ai-je vu des utilisateurs de Facebook partager l'une d'elles avec un texte montrant qu'ils l'avaient pris au premier degré !
Et que dire des “hoax”, ces rumeurs propagées par courriers électroniques ? Étrangement, ceux qui les relaient semble accorder toute confiance à un message qu'un de leurs amis a fait suivre en masse, sans s'interroger une seconde sur sa véracité.

C'est à se demander si la méfiance affichée de ces personnes ne serait pas la conséquence de leur crédulité. Sachant qu'elles se font abuser facilement, elles tentent de contre-attaquer en prétendant “ne pas être dupes”, sauf qu'elles se trompent souvent de cible, en projetant leurs doutes sur ce qui devrait en susciter le moins, tout en prenant des informations farfelues pour des révélations pour initiés…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire