vendredi 29 mars 2013

Mise en boîte

Notre président de la République a tenté hier soir de mettre en perspective son action et celle du gouvernement. Une expression est revenue souvent dans sa bouche, celle de “boîte à outils”. Selon François Hollande, cette boîte serait abondamment pourvue — au point qu'il ne serait pas nécessaire de la compléter. Nous aurions préféré qu'il nous présente une “boîte à idées” pour accentuer la lutte contre la dépression économique. La sienne serait-elle vide ? Que va donc faire le gouvernement pour “inverser la courbe du chômage” ? Attendre la fin de l'année en espérant que le vent de la croissance se lève et souffle dans les voiles du “paquebot France”, comme le laissait entendre Pujadas, pour une fois pertinent dans son choix de métaphore ? Outre que ledit paquebot carbure au fuel, et qu'il est depuis de longs mois à quai, les nuages sombres de la dépression économique s'amoncèlent sur l'horizon européen.

Une prestation plus proche de la mise en boîte, par conséquent.

Et pourtant, il en avait, des idées, notre candidat au printemps 2012. De la réforme fiscale à la modification des assiettes des cotisations sociales, en passant par l'assainissement du secteur de la finance, sans oublier l'activation de tous les leviers de l'Union Européenne. Tout cela semble oublié, enterré, comme si l'épuisement avait gagné l'exécutif. On nous pardonnera de répéter l'expression : la montagne accouche d'une souris. Et nous voyons peu de raisons qui permettraient à ce minuscule animal de changer le cours des choses.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire