mercredi 6 février 2013

Évolution ?

Que signifie le verbe “évoluer”, selon vous ?
Vous devez penser comme l'auteur de ces lignes à “progresser”, confer la théorie de l'Évolution, par exemple.

C'est pour cette raison que le vocabulaire de la communication, de la part des entreprises surtout, emploie ce verbe à la place de “changer” ou “être modifié”.

Combien de fois avez-vous reçu des courriels proclamant fièrement que “les conditions du contrat évoluent” ? Aïe ! C'est rarement à notre avantage !
Un exemple symptomatique en est fourni par celui-ci :
« Nous vous informons que depuis le 1er janvier les conditions du livret A évoluent. »

L'illustration met l'accent sur l'aspect positif de cette “évolution”, l'augmentation du plafond d'épargne, passé de 19 125 € à 22 950 €.
En revanche, la phrase relative à la rémunération de cette épargne est plus laconique :
« Épargnez maintenant jusqu'à 34 950 € à 1,75% nets d'impôts. »
Car, depuis le 1er février, le taux d'intérêt à… évolué, baissant de 2,25% à 1,75% (moins 30%).
Rapide calcul sur le livret A pour une année d'épargne :
Avant : 19 125 € x 2,25% = 430 €
Après : 22 950 € x 1,75% = 402 €
Les “sommets” vantés par la publicité sont donc d'altitudes modestes au vu de ces deux chiffres…
Quant aux évolutions, elles font plus penser à celle d'une maladie qu'à l'évolution de l'humanité. Car, dans ce dernier cas, nous serions plus proches du retour à Cro-Magnon qu'à l'émergence du superman du futur…

Matterhorn-EastAndNorthside-viewedFromZermatt landscapeformat-2

Petite note alpine : le “sommet” reproduit dans la publicité est le Cervin (4478 m), emblème de “la” montagne s'il en est, mais vu sous un angle moins favorable que les clichés les plus courants (voir ci-dessus celui qui illustre la page Wikipédia du Cervin). Un acte manqué de la part des concepteurs, qui ont sélectionné une photo sur laquelle le célèbre sommet a perdu sa parure de neige, symbolisant ainsi la baisse de la rémunération des épargnants ?