vendredi 11 janvier 2013

La montagne a accouché d'une souris

La métaphore est connue : “la montagne accouche d'une souris”.

La gauche, revenue au pouvoir après dix ans de cure d'opposition, annonçait des montagnes de réformes. On songe en particulier à la réforme fiscale que le candidat Hollande se faisait fort d'entreprendre dès les premiers mois de son septennat.

En fait de réforme fiscale, c'est à une simple modification des paramètres des systèmes existants que nous avons assisté (lire notre billet sur les “curseurs”).

La montagne de la réforme fiscale aura accouché d'une souris – la taxation à 75% des revenus de plus d'un million d'euros –, une pauvre souris malade, d'ailleurs, car piégée par le Conseil constitutionnel, mais une pauvre souris qui aura quand même fait peur à l'éléphant Depardieu (pardon, le “Mammuth”). C'est sa seule consolation…

Pour le reste, la fierté de notre président sera sûrement d'avoir aplani les montagnes… Il se trompe d'éléphant : il aurait fallu au contraire en élever de nouvelles ou, à tout le moins, franchir les cols des lobbies à la façon d'Hannibal et son armée dans les Alpes.

Ce sera pour une autre fois. Dans vingt ou trente ans ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire