vendredi 7 décembre 2012

Radio-bruits

La différence entre la radio et la télévision, vous l'aurez remarqué, c'est que la première ne diffuse que du son, et la seconde du son et des images. Une remarque superflue, me direz-vous, nous prenez-vous pour des demeurés ?
Pas vraiment ! Je m'explique.

Avez-vous noté combien il est difficile, au 20-Heures, de se concentrer sur une information illustrée d'images animées ? L'attention aux commentaires oraux, au son, est distraite par ce que l'on regarde, quitte à brouiller le message. Les exemples sont nombreux. Comme cette personnalité qui quitte le tribunal en voiture, innocentée, à peine visible derrière la vitre, semblant cacher sa honte. On ressent une “fuite d'un coupable” à l'écran, tandis que le commentaire dit le contraire.

C'est l'une des raisons qui me fait préférer la radio, comme France-Info. On va à l'essentiel, il suffit d'écouter, c'est bref, pas de brouillage.

Or, depuis maintenant une année au moins, France-Info semble frustrée de ne pas diffuser de vidéo. Et voici que la radio singe la télévision, en se servant des bruits.

Exemple : un journaliste décrit une de ces “scènes de liesse” dans la bande de Gaza, il indique que “les manifestants tirent des coups de feu en l'air avec leurs fusils”. Et l'on entend : “pan ! pan ! pan !”. Puis il ajoute que des gens crient leur satisfaction. On entend des “ha, bah, houah, ha, ho, ho !!” Etc.
Au lieu d'ajouter à l'information, ces bruits la perturbent. Le montage, naïf, donne de surcroît l'impression d'un bruitage a posteriori, un peu comme dans les vieux films.
C'en est souvent risible :
“Il monte dans sa voiture - clac ! (bruit de portière) - puis démarre sans répondre à nos questions - vroum ! vroum ! - tandis que les flashs crépitent - flash ! flash ! flash !”

Tout cela est amusant. Mais ça n'apporte rien à la qualité de l'information. On perd du temps, de la concentration et, in fine, de l'efficacité, pour une radio dont chaque seconde est comptée. Autant de secondes gâchées.

Dommage !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire