samedi 17 novembre 2012

Tourner les pages du “Monde”…

Il y a des jours où la lecture d'un quotidien déclenche un feu d'artifice d'émotions : indignation, passion, exaspération… Ce fut le cas pour l'édition du Monde datée de ce samedi 17 novembre.

Les intérêts de la dette
Page 14, j'ai mesuré combien les intérêts que la France paye à ses créanciers représentent un épée de Damoclès redoutable. La mauvaise réputation des dettes italienne, espagnole ou portugaise, en attirant les prêteurs sur nos titres, nous aura permis d'économiser cette année 2,4 milliards d'euros par rapport à ce qui était prévu fin 2011… l'équivalent du budget de la culture !
Les intérêts représenteront au total plus de 46 milliards d'euros sur l'année, à comparer aux sommes consacrées à notre défense (38 milliards) ou à l'éducation (62 milliards).
A ce compte-là, si l'on ose l'expression, que va-t-il se passer en 2013 ? De deux choses l'une : soit “les marchés”, rassurés par la politique rigoureuse du gouvernement, acceptent toujours des taux bas, soit, apeurés par la dégradation de notre économie (quasi-stagnation, explosion du chômage), ils font repartir les taux à la hausse. Et là, des milliards pourraient à nouveau s'envoler vers d'autres cieux…

L'huile de palme : Nutella panique
Double page couleur (12 et 13) achetée par Nutella pour vanter les mérites de la célèbre crème, nous assurer que l'huile de palme n'est “pas dangereuse” pour la santé, tandis que le producteur a un objectif “zéro déforestation”. Quelques pages en arrière, on apprend que BP a payé une amende de 4,5 milliards de dollars pour la marée noire que la société a déclenchée. C'est toujours a posteriori que ces problèmes de nuisances, au sens large, se traitent…

Print ou Web ?
Page 18, le médiateur du Monde rend compte du débat entre le “papier” et l'écran. Que doit privilégier un quotidien ? L'un des lecteurs qu'il cite, geek en diable, apprécie énormément de pouvoir réagir en commentant les articles sur le site lemonde.fr (tout comme je le fais ici à ma manière). En m'incluant dans la critique, je suis souvent dubitatif, pour ne pas dire horripilé, en consultant les commentaires publiés par les internautes : mauvaise foi, virulence, absence de toute argumentation… Non, à ce compte-là, je préfère les lettres du courrier des lecteurs dans la version papier, comme celle de ce médecin évoquant la grève de ses confrères : “La revendication [de ces grévistes] est essentiellement vénale. […] Je ressens un sentiment de honte devant un tel cynisme, un tel égoïsme, quand une proportion importante de la population souffre financièrement”.

Par une sorte d'ironie, ces questions sont “emballées” dans une Une dont le titre proclame :
“Notre-Dame-des-Landes, plate-forme des colères”
J'avoue ma perplexité. Je n'ai pas d'opinion autorisée (au sens d'auteur, argumentée) sur l'opportunité de construire cet aéroport. À première vue, il me semble que ce ne soit pas un équipement crucial pour Nantes. Quoi qu'il en soit, je ressens une réelle tristesse à constater que les “alter” vont faire joujou à la révolution dans ce secteur, dans un état d'esprit qui m'apparaît quasi nombriliste, alors que tant de nos concitoyens souffrent avant tout de la conjoncture économique dégradée. Peut-être obtiendront-ils l'abandon de ce projet. Très bien. Et puis ? En quoi cela améliorera-t-il le sort des Français ? À part une poignée d'habitants – que je respecte – ça ne changera rien. Mais on aura fait du raffut, joué aux héros, bref, du spectacle pour distraire le téléspectateur au 20-Heures.

Vous trouvez que j'exagère ? Je pense qu'il y a de ça, tout de même (et peut-être est-ce moi, tout simplement, qui suis en colère, qui sait ?).

PS : je suis sûr que l'un des lecteurs de ce blog (au moins) aura envie de commenter ;-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire