samedi 2 juin 2012

Jeux de cubes

Découverte du nouveau quartier Confluence (Lyon), où un centre commercial et un hôtel de région viennent d'ouvrir.
La darse, tant vantée par les promoteurs du quartier, ne manque pas d'allure.

Les immeubles qui la bordent ont adopté le parti des “jeux de cubes empilés”. L'idée devait être de rompre la monotonie des façades en décalant les étages les uns par rapport aux autres, un peu comme lorsqu'on empile des cubes…

Le parti est systématique, parfois appuyé, comme cet immeuble surmonté d'une sorte de plaque de chocolat. Les coloris risquent de dater assez vite…

Ce bleu foncé pourrait être qualifié, lui aussi, d'“appuyé”, tandis que le désordre des volumes confine parfois au maniérisme.

Au-delà de la passerelle, à l'intérieur de l'îlot, l'un de ces bâtiments n'hésite pas à mettre en avant ses audacieux porte-à-faux. La mise en scène contraste avec la sobriété de ceux qui lui font face, bois et béton, persiennes intégrées au dessin des façades.

Ils ont ma préférence !

D'autres, juste à la gauche de la photo précédente, ne s'embarrassent pas : ils jouent carrément aux serres, sans chercher à se cacher derrière des artifices !

Enfin, quand on se retourne, la passerelle débouche sur le centre commercial, sans grande inspiration, mais très lumineux et bien agencé à l'intérieur, avec des espaces vastes… et une chaleur étouffante sous cette toiture translucide. On devine à gauche l'immeuble bleu foncé, et, à droite, les écailles et galets de son voisin, dont la solidité à long terme ne me semble guère assurée…

Je n'ai pas photographié l'hôtel de région tant il est laid et mastoc. Il ressemble à une sorte de gros paquebot échoué sur la Presqu'île. La transparence dont il aurait dû faire montre n'est qu'une illusion en raison de la lourdeur de la structure. Quelle déception pour l'image de la Région Rhône-Alpes ! Mais peut-être le programme imposait-il une telle densité monobloc ? Là, pas à dire, c'est du costaud… vu de l'extérieur. Il subsiste toutefois la possibilité d'une surprise : l'intérieur est-il agréable ? Il faudrait pour le savoir pouvoir y entrer…

Petite note : j'ai remarqué que certains architectes n'aiment pas que l'on reproduise et commente leurs réalisations, en dépit du fait qu'elles existent bel et bien dans l'espace public. Si l'un d'entre eux tombait sur ce billet et en prenait ombrage, qu'il n'hésite pas, un message par courriel et j'enlèverai illico la photo de ses œuvres de ce blog.



1 commentaire:

  1. Je confirme, l'intérieur de l'Hotel de région est particulièrement intéressant ! De super volumes dans le hall, une salle de conseil vraiment réussie...
    Mais oui, le parti prix d'un extérieur monobloc qui renferme un petitcoindeparadis est un peu égoïste.
    Cela étant, une volonté de sobriété dans la morphologie et dans les façades n'était peut être pas totalement malvenu, face au bling-bling criant du centre commercial et des logements en face de la darse (qui n'ont d'ailleurs d'extravagant qu'une façade).

    RépondreSupprimer