dimanche 6 mai 2012

Quelle participation ?

En ce 6 mai au matin, le premier enjeu est la participation.
Wikipédia nous donne les informations suivantes :

Il en ressort que la plupart du temps le second tour a connu une meilleure participation que le premier – à l'exception de 1969, quand le duel Pompidou-Poher avait incité la gauche à l'abstention.
C'est encore 1974 qui détient le record, avec moins de 13% d'abstention au second tour !
Il sera intéressant de voir si, cette année, les votants protestataires tentés par l'abstention seront absents du scrutin ou s'ils se rendront tout de même au bureau de vote, quitte pour certains d'entre eux à voter blanc ou nul.
En 2007, la participation avait été comparable aux deux tours (presque 84% dans les deux cas).
On remarque qu'en 2002, probablement honteux-z-et-confus du triste résultat du premier tour, les électeurs avaient été 80% à voter au second, contre moins de 72% au premier !
Nous en saurons plus dans quelques heures…

Tout comme le 22 avril, j'ai voté un peu avant midi. Sur 1005 inscrits dans mon bureau de vote, j'ai été le 319e à déposer une enveloppe dans l'urne, alors que j'étais pile le 300e au premier tour. Cet accroissement de 2 points sera-t-il représentatif de la moyenne observée ?
Il semble que ce soit le cas : le ministère de l'Intérieur annonce 30,7% de participation à midi, contre 28,2% le 22 avril, soit 2,5 points de plus.

Addendum du 7 mai
La participation du second tour a très légèrement dépassé celle du premier, avec 80,35% contre 79,48%. À noter que les bulletins blancs et nuls (2 146 000) ont représenté 5,8% des votants, soit plus qu'en 2002 (5,4%), et trois fois plus qu'au premier tour. Le record remonte à 1969 avec presque 6,5% des votants (le second tour Pompidou-Poher). Ce phénomène, peu commenté, le mériterait.
Si l'on calcule les résultats sur les votants, voici ce que l'on obtient :
  • Votants 37 016 404 - 100%
  • Blancs et nuls 2 146 000 - 5,8%
  • François Hollande 18 004 656 - 48,6%
  • Nicolas Sarkozy 16 865 340 - 45,6%

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire