mardi 14 février 2012

La guerre des référendums

La guerre des référendums a commencé !

Voilà que notre Premier ministre propose un référendum sur la “règle d'or” budgétaire, après ceux qu'annonçait notre président (pour encore 3 mois) sur les chômeurs et l'immigration. Si l'on y ajoute celui sur la TVA sociale, proposé non sans humour par le PS aujourd'hui, l'ordre du jour électoral va être chargé, fin 2012 !

Je dis et je répète que le référendum est une fausse-bonne idée, qui donne toujours des résultats imprévisibles et a, de surcroît, l'inconvénient d'être stupidement binaire : Oui ou Non. Le peuple consulté directement ne peut, contrairement au Parlement, proposer d'amendements et de variantes.

Imaginez ce référendum sur la règle d'or. Et si le Non l'emportait ? Ondes de choc dans la zone euro, pataquès de compétition, dégradation de la note par les agences (scolaires). Que se passerait-il ? Un président tel que l'actuel (pour encore 3 mois) ne manquerait pas de tenter une adoption par la suite, par voie parlementaire. Le référendum tourne trop souvent soit au plébiscite, soit à l'implicite : un Oui “gagné d'avance” pour ratifier une décision devenue déjà irrévocable.

En revanche, un référendum au niveau européen, global et à 27, aurait plus de panache ! Mais il faudra attendre encore quelques siècles avant que cela ne se produise (c'était la pirouette de fin de billet de blog).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire