mercredi 11 janvier 2012

La campagne du vacarme

La campagne présidentielle 2012 sera la campagne du vacarme. Désormais, c'est à qui criera le plus fort pour couvrir la parole de l'autre.
Que François Hollande ouvre la bouche pour proposer une idée… et c'est un concert de hurlements du côté le l'UMP.
Que François Hollande “pense” à quelque chose – sans même prononcer le moindre mot comme dans le cas du quotient familial – et ce sont à nouveau les gueulards de l'UMP qui donnent de la voix. Et ils ont un réel talent dans ce domaine : hurler les invectives les plus spectaculaires, immédiatement reprises par les médias, friands de ce genre de petites phrases – pardon, de grands cris – ça marche !
En un sens, c'est bien joué : un candidat inaudible ne peut l'emporter.
Il est donc assez clair qu'il n'y aura pas de débat. Juste des cris.
La politique n'en sortira pas grandie !

Je me souviens d'une astuce d'un prof : quand il y avait trop de bruit dans la classe, il parlait doucement. Au bout de quelques secondes, le vacarme tombait, afin que les élèves puissent entendre ce qu'il disait.
Les candidats en embuscade – au premier rang desquels Bayrou – l'ont compris.
Mais les électeurs, assourdis, pourront-ils encore entendre quelque chose ?

On peut en douter. Ce sera donc une campagne “dialogue de sourds”. De quoi désespérer les plus motivés…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire