mardi 24 janvier 2012

François Hollande n'aurait pas de programme ?

François Hollande n'aurait pas fait de propositions lors de son meeting inaugural, répètent les “snipers” de l'UMP. On peut certes être opposé aux mesures proposées par le candidat du PS. En revanche, une simple exploitation du texte complet de son intervention permet de dresser la liste ci-dessous. Encore une fois, on peut les désapprouver, penser qu'elles ne seront pas réalisées ou qu'elles seraient “impossibles” à mettre en œuvre. Il n'empêche, elles sont là.
Alors, de grâce, que le petit jeu de la mauvaise foi érigée en système cesse (vœu pieu).
Pour ma part, je ne me sens aucunement militant – ce n'est pas dans mon témpérament. Certaines de ces mesures sont discutables, d'autres novatrices ou volontaristes. À tout le moins, prenons-en connaissance avant d'exprimer une opinion !
(On excusera les éventuelles erreurs de typographie ou d'orthographe résultant d'un retraitement rapide du texte du discours, le temps m'a manqué…)

Institutions
  • Non-cumul des mandats pour les Parlementaires
  • Part de proportionnelle à l’Assemblée nationale
  • Parité dans l’exercice des responsabilités
  • Exonérations de cotisations sociales supprimées aux entreprises qui ne respectent pas la règle d'égalité salariale hommes-femmes
  • Réduction de 30 % des indemnités du Président et des membres du gouvernement
  • Ne plus nommer les présidents des chaînes ou des radios du service public audiovisuel et laisser cette mission à une autorité indépendante
  • Inscrire la loi de 1905 dans la Constitution
  • Engager un nouvel acte de la décentralisation
  • Promouvoir les partenaires sociaux et reconnaître leur rôle dans la Constitution
  • Faire participer les citoyens aux grands débats qui les concernent, et le premier sera l’avenir de l’énergie en France
Immigration
  • Droit de vote des étrangers aux élections locales
  • Être ferme y compris à l’égard de l’immigration clandestine et de ceux qui l’exploitent.
  • Traiter dignement les étrangers en situation régulière et ceux qui ont vocation à l’être sur la base de critères objectifs.
  • Accueillir les étudiants étrangers qui veulent apprendre dans notre pays pour enrichir le leur et qui font rayonner la France

Politique internationale et européenne
  • Retrait d'Afghanistan
  • Proposer une taxe sur toutes les transactions financières
  • Mettre en place au niveau européen une agence publique de notation
  • Proposer un pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance
  • Renégocier le traité européen issu de l’accord du 9 décembre pour lui apporter la dimension qui lui manque, c’est-à-dire la coordination des politiques économiques, des projets industriels, la relance de grands travaux dans le domaine de l’énergie et puis les instruments pour dominer la spéculation, un fonds européen qui puisse avoir les moyens d’agir sur les marchés avec l’intervention de la Banque centrale européenne qui devrait être, finalement, au service de la lutte contre la spéculation. 
  • J’agirai en faveur de la création d’euro-obligations 
  • Une contribution écologique sera installée aux frontières de l’Europe
  • Proposer à la chancelière d’Allemagne l’élaboration d’un nouveau traité franco-allemand

Finances et banques
  • Vote d’une loi sur les banques qui les obligera à séparer leurs activités de crédit de leurs opérations spéculatives
  • Aucune banque française ne pourra avoir de présence dans les paradis fiscaux
  • Création d'une banque publique d’investissement qui, en complément des fonds régionaux, accompagnera le développement des entreprises stratégiques
  • Les produits financiers toxiques, c’est-à-dire sans lien avec les nécessités de l’économie réelle seront purement et simplement interdits
  • Les stocks options seront supprimées et les bonus encadrés
  • Favoriser la production en France en orientant les financements et les allégements fiscaux vers les entreprises qui investissent sur notre territoire, qui y localisent leurs activités, qui y mettent leurs emplois et qui sont en plus offensives à l’exportation 
Politique fiscale
  • Pour maîtriser la dette, rétablir l’équilibre budgétaire d'ici la fin de manda
  • Revenir sur les allègements de l’impôt sur la fortune
  • Revenus du capital taxés comme ceux du travail
  • Fusionner, après les avoir rapprochés, l’impôt sur le revenu et la contribution sociale généralisée, dans le cadre d’un prélèvement progressif sur le revenu
  • Tranche supérieure à 45 % de l’impôt sur le revenu pour ceux qui touchent plus de 150 000 euros
  • Plafonnement des avantages des niches fiscales à 10 000 euros de diminution d’impôts par an
  • Toute nouvelle dépense sera financée par des économies, le nombre total de fonctionnaires n’augmentera pas, mais il sera mis fin à la règle aveugle du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite
  • Mobiliser l’épargne des Français en créant un livret d’épargne dont le produit sera entièrement dédié au financement des PME et des entreprises innovantes
Retraites et sécurité sociale
  • Tous ceux qui ont 60 ans et qui auront cotisé 41 années retrouveront le droit à partir à la retraite à taux plein
  • La négociation portera ensuite sur la pénibilité, les décotes, le montant des pensions, l’âge légal, l’évolution des recettes, indispensable, et la pérennité de notre système par répartition
  • Nouveau système de tarification, qui fera la part entre l’activité et le service public
  • L'hôpital public conforté dans ses tâches et dans ses missions
  • Personne dans notre pays ne sera à plus d’une demi-heure de transport d’un lieu de traitement des urgences médicales d'ici cinq ans

Écologie et logement
  • Un million de logements neufs et anciens bénéficieront d’une isolation thermique de qualité
  • La part du nucléaire dans la production d’électricité sera réduite de 75 % à 50 % d’ici 2025 
  • Tarif progressif de l’eau, comme du gaz et de l’électricité, qui garantira, au moins pour un certain volume, un prix stable et juste
  • L'État mettra immédiatement à la disposition des collectivités locales tous ses terrains disponibles pour leur permettre de construire de nouveaux logements dans un délai de cinq ans
  • Plus de logements sociaux, en doublant le plafond du Livret A
  • Encadrement des loyers là où les prix sont manifestement excessifs
  • Multiplication par cinq des sanctions qui pèsent sur les communes qui ne respectent pas la loi de solidarité urbaine
Éducation et jeunesse
  • Création de 60 000 postes supplémentaires dans l’éducation, pas seulement de professeurs, mais de surveillants, d’infirmières, d’assistantes sociales, de tous ceux qui contribuent à l’accueil, à l’accompagnement, à la réussite des jeunes
  • À la fin du quinquennat avoir divisé par deux le nombre de jeunes qui sortent sans qualification du système scolaire
  • Créer progressivement 150 000 emplois d’avenir réservés aux jeunes, en particulier ceux issus des quartiers difficiles
  • Contrat de génération, pour permettre l’embauche de jeunes en contrat à durée indéterminée dès lors qu’ils sont accompagnés par un salarié plus expérimenté, qui lui-même est maintenu dans l’emploi jusqu’à son départ à la retraite
Sécurité
  • Création de zones de sécurité prioritaires là où il y a les taux de délinquance les plus élevés, en mettant des postes supplémentaires, 1 000 chaque année, dans la Justice, dans la Police, dans la Gendarmerie, en rapprochant les Forces de l’ordre des citoyens
  • Lutte contre tous les trafics, toutes les mafias
Numérique
  • Organiser avec les collectivités locales et les industriels la couverture intégrale de la France en très haut débit d’ici 10 ans
  • Loi Hadopi remplacée par une grande loi signant l’acte 2 de l’exception culturelle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire