dimanche 1 janvier 2012

Je ne souhaite pas…

Des vœux pour 2012 ? C'est l'usage !
Histoire de le prendre à contre-pied, voici ce que je ne souhaite pas pour l'année qui vient de commencer.
  • Je ne souhaite pas que la zone euro explose. Les dégâts seraient trop graves pour tout le monde.
  • Je ne souhaite pas que la campagne de l'élection présidentielle soit marquée de rumeurs, slogans simplistes et autres story telling (littéralement : raconter des histoires).
  • Je ne souhaite pas que le printemps arabe de 2011 débouche sur un hiver autoritaire, avec des régimes religieux “durs”. Mais les peuples n'ont peut-être pas les mêmes souhaits. À eux de décider…
  • Je ne souhaite pas que le chômage s'accroisse, ni que la récession ne s'installe.
La liste pourrait être allongée à l'infini.

Il reste à espérer que tous les vœux qui vont se déverser sur la Toile, sur les réseaux téléphoniques, par voie postale ou tout autre canal ne soient pas des vœux pieux, mais débouchent sur du positif.
Au risque de paraître rabat-joie, 2012 m'apparaît au contraire comme l'année de tous les dangers.
La conscience du danger rend-elle plus avisé, plus efficace ? Permet-elle de dépasser les égoïsmes, la cupidité et l'enfermement dans des certitudes illusoires ?
C'est ce que nous verrons !

Bonne année à toutes et à tous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire