samedi 16 juillet 2011

Une histoire de Dôme

Ce panorama, j'ai la chance de le contempler régulièrement depuis des décennies :


Ambiance “neige fraîche” le 13 juillet 2011.

Concentrons-nous sur le motif central, Goûter et mont Blanc, en fin de journée le 15 juillet 2011 :


Comme semble l'indiquer cet ancien croquis, dessiné par mon père dans les années soixante-dix :


…le Dôme du Goûter se situe à gauche de l'aiguille homonyme, repérable à une côte rocheuse sous son sommet.
Or… il n'en est rien ! Il aura fallu près de cinquante années avant que je ne me rende compte que…


1. Le Dôme du Goûter est la bosse plus à droite (4304 m), que la perspective fait paraître moins haut que l'autre sommet
2. Ce sommet marqué par une petite côte rocheuse est la pointe Bayeux (4258 m)
3. La trace des ascensionnistes du mont Blanc passe bien entre les deux sommets
4. Le refuge de l'aiguille du Goûter, d'où ils sont partis
5. Le mont Blanc, caché derrière la bosse de la pointe Bayeux
6. Ce qui devrait être la pointe Bravais (4057 m)
7. Le Mur de la Côte, sur l'itinéraire des “trois monts”
8. Le refuge de Tête Rousse
9. Le piton des Italiens

Fantastique découverte !
(Bon, je sais, il faut être initié pour comprendre le sens de cette remarque).

PS : je ne sais toujours pas si, oui ou non, je suis passé au sommet du Dôme…

1 commentaire:

  1. Enfin des nouvelles de la Pointe Bayeux et de la Pointe Bravais !!!
    A quand un expédition vers ses sommets secondaires mais néanmoins attirants et mystérieux ?

    RépondreSupprimer