samedi 26 mars 2011

Luc Taff & Jannoro

En tant qu'internautes, vous avez forcément joué un jour ou l'autre à la recherche d'homonymes sur le Web. Quand on porte un nom relativement peu répandu, comme l'auteur de ces lignes, la surprise est d'autant plus grande de découvrir quelqu'un qui répond non seulement au même nom, mais à un prénom identique. Où l'affaire se corse, c'est lorsque ledit homonyme réalise l'un de vos rêves récurrent, par exemple devenir auteur-compositeur, donner des concerts et publier des CD.


Si l'on se trouvait dans un roman fantastique, il n'y aurait pas loin d'imaginer que la puissance de ce rêve ait donné naissance à un “autre soi”, capable de concrétiser ledit rêve. Mais rien de tout cela – restons modestes, attention aux fantasmes de toute-puissance !

Trève d'égotisme ! Il existe bel et bien un autre Jean-Luc Tafforeau, nettement plus jeune que celui qui tient ce blog, et c'est de lui qu'il s'agit ici. Guitariste accompli, chanteur à la voix élégamment timbrée, il a passé son enfance à l'extrême Ouest de notre beau pays.

Au moment de lancer sa carrière, il avait envisagé de garder son état civil complet, pour se rendre compte assez vite qu'un prénom composé et un nom à la phonétique parfois malcommode étaient peu appropriés.

Tous les Tafforeau le comprendront !
Combien de fois a-t-on déformé leur patronyme ? Incalculable ! Combien de “Tafaro”, de “Tatoufeau”, de “Rafato” même n'ont-ils pas entendus ? Seul le milieu du foot parvenait à la rigueur à ne pas se tromper en écrivant le nom*, grâce à l'émergence de Grégory Tafforeau. Notre guitariste-chanteur n'y a pas échappé. Aussi a-t-il choisi comme nom le diminutif qui, d'ailleurs, nous est familier : Taff. Pour le prénom, il a ôté l'un de ceux qui le composent, gardant “Luc”, pour sa brièveté et sa sonorité. Luc Taff était né ; il est unique (Pierre Dac dirait : “Il est vareuse”). D'où une astuce tentante : si votre serviteur se lançait à son tour dans la chanson, il ne lui resterait plus donc qu'à s'appeler Jean Oreau, ou Jannoro à la rigueur… Pas évident !

Pour vous rendre compte de son style et de l'ambiance musicale de ses créations, vous pouvez aller écouter des titres sur noomiz, à l'adresse www.noomiz.com/luctaff. Je me permets de vous recommander Ouvre-toi, le titre qui, justement, “ouvre” le CD (ha, ha !).
Son slogan ?
« Luc Taff écrit des chansons avec des vrais mots et des vrais morceaux de guitare dedans. »

Il nous reste à souhaiter bon vent à Luc Taff – ses attaches bretonnes rendant l'expression de circonstance !

* Imaginez le nombre d'orthographes possibles ! En variant les sonorités "O" entre O, AU, EAU, en ajoutant des X, des OT ou AUD, en doublant ou pas le F, en le remplaçant par PH ou en plaçant un H après le T, vous obtenez aisément une centaine de possibilités…

1 commentaire:

  1. Très sympathique, cette homonymie Tafforesque !

    Pour ma part, je partage la gloire wébienne avec un Sébastien Haton producteur d'un excellent champagne. Je ne rêvais pas d'être vigneron dans ma jeunesse ; en revanche, je suis client chez lui :))

    RépondreSupprimer