vendredi 25 mars 2011

Éclairons notre lanterne

Félicitations au Monde Magazine pour sa démarche positive : ses articles “dépasser le nucléaire” ont une tonalité résolument optimiste. Et pourquoi pas ?

Une étude de l'université de Stanford (USA), signée de Mark Z. Jacobson et Mark A. Dellucchi, affirme qu'il serait possible de fournir l'électricité nécessaire à l'éclairage et au chauffage des populations à partir des seules énergies naturelles et renouvelables, et ce en seulement 20 ans (2030). Quant au futurologue Ray Kurzweil, il pense à peu près la même chose, misant principalement sur l'énergie solaire, ce qui est encore plus ambitieux (comme cet homme avait, dit l'article, prédit que les téléphones deviendraient mobiles, ce que peu de futurologues avaient imaginé, on peut lui accorder un peu de crédit).

Cependant, la consommation d'électricité ne concerne pas que les besoins privés de la population. Un tour sur le site d'EDF permet de se faire une idée pour la France :


L'industrie et l'agriculture représenteraient donc à peu près un tiers de la consommation. À noter au passage que les transports ferroviaires et urbains sont très sobres : à peine 3%. Bon à savoir !
Il reste deux tiers pour l'habitat… et le tertiaire, autrement dit les bureaux, boutiques et centres commerciaux ainsi que l'éclairage public (supposé-je).
Par conséquent, si l'on imaginait couvrir tous les besoins de la population par des énergies renouvelables, il resterait tout de même ce “gros tiers” (on croirait entendre Christine Lagarde) de l'industrie et des transports à fournir par d'autres moyens – ou plus si l'on entend par “besoins de la population” les seuls besoins “privés”.

Des ordres de grandeur qui éclairent – ha, ha ! – notre lanterne, dont le feu était bien chancelant ces dernières semaines…

Reconnaissons que ce type de “centrale” a meilleure allure que celles de Tchernobyl ou de Fukushima pour ne citer qu'elles…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire