lundi 7 février 2011

TGV… supprimés

Une nouveauté dans le monde de la SNCF : les TGV “supprimés” au dernier moment.


J'ai inauguré ces décisions pour le moins cavalières en décembre : billet pour le TGV de 9h, suppression inopinée une demi-heure avant le départ, aucune explication. La solution de rechange ? S'entasser dans celui de 10h sans aucune garantie de place assise – et sans aucun dédommagement.

Vendredi matin, à la gare de la Part-Dieu, prenant un TER, j'entends une annonce : “Le TGV de 7h est supprimé. Les voyageurs sont priés d'emprunter le TGV en provenance de Saint-Etienne”. Même motif, même punition : s'entasser dans une autre rame.

L'auteur de ces lignes est un ardent supporter du train, et des TGV en particulier.
Mais là, il doit faire un effort pour ne pas se mettre en rogne. À quoi cela rime ? Pour quelles raisons, soudain, les circulations de trains deviennent-elles aussi aléatoires ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire