mardi 14 décembre 2010

Voilà !

Un lecteur du Monde-Télévision relève avec humour les “tics en stock” qui agitent la langue orale médiatique. Le grand classique “écoutez” en début de phrase – alors que je journaliste ne fait que ça, écouter –, les “on va dire” et autres “je dirais que”, ainsi que l'expression “entre guillemets”. Cette dernière ne me déplaît guère : elle montre que la typographie joue un rôle, jusque dans l'oral !
Mais ce lecteur oubliait un tic plus récent : le mot “voilà”. C'est devenu une sorte de ponctuation à lui tout seul, une façon de ne pas achever son propos : “on va dire, entre guillemets, que je ne suis pas d'accord. Voilà !” Je vous propose un petit jeu : quand un sportif ou un quidam sont interviewés, comptez les “voilà” dans ses paroles. Vous gagnerez à tous les coups !
Voilà.

Nota bene : les correcteurs du Monde ne s'y sont pas trompés puisque, dès 2008, ils avaient remarqué avec humour la répétition de cette préposition. Lire ce billet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire