jeudi 9 décembre 2010

Sans voix

Il fallait s'y attendre, Mme Royal la joue perso et commence à battre les estrades, occupant l'espace médiatique à la façon d'un Sarkozy. Lors de son déplacement à Cergy-Pontoise, hier, elle a lâché quelques formules dont elle est coutumière, dont les médias ont rendu compte avec un emploi décalé des mots.
D'après Le Figaro, elle entend “donner la parole à ceux que l'on ne voit pas” (comme à la radio ?) ; selon RTL ce serait “donner sa voix à ceux qui sont sans voix”, autrement dit parler à leur place ; l'AFP a compris, plus logiquement, que la candidate voulait “donner la parole à ceux qui ne l'ont pas”, ce qui semble tout de même plus clair. Quel galimatias ! À quand l'annonce de “faire parler les muets” ? En attendant, c'est surtout elle, Ségolène Royal, qui parle, ce qui, pour ma part, me laisse sans voix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire