jeudi 11 novembre 2010

Fracture générationnelle

Le graphique tout simple publié récemment dans Le Monde (*) exprime la grave fracture générationnelle qui s'est ouverte dans notre société.
(*) Le Monde daté 9 novembre, page 19, Investir dans notre jeunesse, par Olivier Ferrand, président du club Terra Nova.
Aujourd'hui, l'écart moyen de salaire entre les salariés de 30 ans et de 50 ans est de 40% contre 15% en 1975.
On aurait pu croire que l'évolution aurait été inverse, sous la pression de deux facteurs :
  1. La baisse tendancielle de l'avancement automatique à l'ancienneté
  2. La hausse spectaculaire du niveau de formation des jeunes
Cet écart montre crûment que les entreprises, pouvant difficilement réduire les salaires des personnes déjà en poste, réduisent spectaculairement ceux des nouveaux recrutés.

Ces deux chiffres laissent aussi entendre que, d'ici 10 ou 20 ans, progressivement, les rémunérations des actifs baisseront fortement. En effet, il faudrait que les salaires des 30 ans triplent en 20 ans pour que l'écart reste le même. Peu probable ! En supposant qu'il ne fasse que doubler, ce qui serait déjà beaucoup, la baisse de niveau de vie serait de 25% (15% devenant 30% comparé aux 40%, soit 10/40) Voilà qui augure mal de l'avenir de la consommation ! La croissance risque de s'en ressentir !

Ces chiffres expliquent aussi pourquoi les entreprises ne recrutent plus de quinquagénaires (et peu de quadragénaires), tout en hésitant à recruter des moins de 30 ans, au motif que leur expérience serait insuffisante. L'absurdité de ce schéma est patente : seule la tranche 30-40 ans serait “employable”, ce qui réduit notablement la “population active souhaitée” !

Ils montrent enfin combien la pyramide des âges donne aux seniors un pouvoir croissant. On le voit dans la politique : un président de la République de moins de 55 ans est quasiment en crise d'adolescence, tandis qu'un ministre de 45 ans est assimilé à un enfant à peine sorti des classes maternelles… Ne dit-on pas que notre président a été élu avec les voix des retraités ? On comprend mieux, dès lors, les décisions qu'il prend.

Petit conseil aux plus jeunes : n'oubliez pas de voter !

Et pour donner la preuve qu'à moins de trente ans on est créatif, écoutez Flints Are Birds :
Inner Mockery par Flints Are Birds

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire