dimanche 15 août 2010

Le Téléviathan

La collection Café Voltaire (Flammarion) se signale par la qualité de ses textes tout autant que par la qualité de ses objets-livres (papier, couverture, typographie). L'un des derniers parus, Le Téléviathan, est signé d'Alexandre Lacroix, rédacteur en chef de Philosophie Magazine.

Cet homme a participé au débat qui avait suivi la diffusion à la télévision du documentaire “Le jeu de la mort”. Cette émission renouvelait l'expérience de Milgram pour mesurer la soumission de personnes à qui l'on ordonnait carrément de… tuer par décharges électriques un candidat à un pseudo-jeu. Il s'agissait bien sûr d'une mise en scène, ce que les personnes recrutées ignoraient, le candidat étant interprété par un comédien.

Alexandre Lacroix a vécu une expérience (presque) aussi terrible lorsque, ayant manifesté sa désapprobation de la conduite du débat par Christophe Hondelatte, il fut malmené puis entraîné dans un tourbillon médiatique pervers.

Mais le livre va au delà, et explique par le menu que la télévision nuit à notre santé mentale et qu'il vaut mieux s'en passer, ce avec quoi je ne peux qu'être d'accord !

Quelques extraits :
L'expérience conçue par Nick (le réalisateur du documentaire, NdB) prétendait livrer la première mesure chiffrée du pouvoir du Téléviathan : celui-ci peut décréter une mise à mort en public ! Son ordre d'exécution sera obéi dans 8 cas sur 10.
De quoi être effrayé (voir mon billet du 12 mars 2010) !
La régulation des contenus par l'Audimat […] a tendance à fausser le fonctionnement de la démocratie représentative en substituant au suffrage universel le critère souverain de l'applaudimètre. […] On se retrouve donc gouvernés par des animaux politiques tenant davantage du présentateur que du chef d'État à l'ancienne.
M. Sarkozy et Mme Royal feraient d'excellents présentateurs du 20 heures (auxquels ils sont déjà très actifs d'ailleurs).
Le Téléviathan a l'air sympa, comme ça, de loin, mais il est préférable de ne pas t'en approcher. Si on s'en va le chatouiller, il mord sans pitié. Il a l'œil torve, l'air impassible mais sa mâchoire est d'acier et sa puissance inégalable. J'exagère ? Oui, un peu. Mais pas tant que ça.
Alexandre Lacroix a conclu de lui-même dans l'esprit du slogan de ce blog !
Les écrans, en tant qu'ils nous détournent du réel, nous masquent la finitude de notre condition et, du même coup, l'échéance de notre mort. C'est pour cela que nous ne pouvons plus nous en passer.
Post-conclusion : éteignez votre téloche durant une soirée et lisez ce livre. Vous ne la rallumerez plus jamais et gagnerez un temps fou. En moyenne durant leur vie, on a estimé que les gens passaient plus de temps devant leur télé qu'à travailler. Zappez la télé, et vous gagnerez l'équivalent de votre temps de travail pour faire d'autres choses. Pas mal, non ? C'est ce que j'expérimente depuis l'été 2007, déjà trois ans, et je dois dire que j'en suis ra-vi !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire