lundi 9 août 2010

Rhônexpress

Ce 9 août, premier jour de circulation pour le Rhônexpress, reliant la gare de la Part-Dieu (Lyon) à l'aéroport Saint-Exupéry. Une inauguration en grande(s) pompe(s) s'imposait en dépit d'une chaleur étouffante…

video
Les rames du Rhônexpress ressemblent à des tramways, en plus gros et plus cossu. Elles partagent la ligne du T3 jusqu'à la station Meyzieu-ZI (prononcé “MailleZieu-Zède-aille” par la sonorisation bilingue embarquée).

video
À Saint-Exupéry, cerise sur le gâteau, on pouvait assister au “passage d'un train”, spectaculaire !

Le trajet est confortable et rapide (30 mn). En achetant les billets, on comprend immédiatement la différence entre des transports publics et une ligne desservant un aéroport : 23 euros l'aller-retour… tout de même ! C'est moins cher qu'un taxi (compter 70 euros) mais plus cher que l'ancienne navette par autocar (qui était cependant moins rapide).

Seul petit “bug”, l'absence de station à l'arrivée à l'aéroport. Un Algeco placé au bout des quais de la gare TGV joue provisoirement ce rôle. D'après le site de l'exploitant, la station monumentale (sic) dessinée par l'architecte Calatrava (tout comme la gare TGV), n'a pu être construite pour cause d'appel d'offres infructueux. Y aurait-il eu comme une folie des grandeurs dans le projet de station ? Peut-être qu'une simple station “non-monumentale” aurait permis de réduire de quelques euros le prix du billet… Comme quoi “on n'apprend jamais” : déjà, la gare ferroviaire s'était signalée comme une dépense somptuaire sans commune mesure avec son intérêt et sa fréquentation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire