samedi 24 juillet 2010

BNF ? Inconnue de la Poste

L'auteur de ces lignes a l'habitude de défendre bec et ongles le service public de la Poste pour son efficacité. Une foi inébranlable ? Voire ! Elle vient d'être sérieusement ébranlée.

5 juin 2010 : en tant qu'éditeur, je procède à la formalité désormais habituelle du dépôt légal de quatre nouveaux livres, déjà accomplie à une dizaine de reprises. Les instructions de la Bibliothèque Nationale de France sont claires, l'adresse précise, avec le “cedex” qui assure la distribution :
BNF
Quai François-Mauriac
75706 Paris cedex 13

J'avais reçu le récépissé de dépôt de l'un des quatre livres expédiés, et attendait les autres patiemment.

22 juillet 2010 : Quelle ne fut pas ma surprise de retrouver dans ma boîte aux lettres les trois enveloppes, agrémentées d'une étiquette “distribution impossible” pour cause de “voie inconnue”. La Poste, notre vénérable Poste, ne savait pas qui était la BNF, n'avait pas connaissance du quai François-Mauriac, et se déclarait incapable de retrouver la boîte du cedex 75706.
Renseignements pris auprès d'un guichet, on supposa que l'entreprise, employant de jeunes stagiaires pendant l'été, avait été victime d'un malentendu…

Il semblerait donc que la Poste suive la mode des “économies” aboutissant à une dégradation du service, selon une tendance désormais solidement installée dans notre pays (j'allais écrire “danse-pays” à la façon du postier Besancenot).

L'enveloppe repart aujourd'hui, en espérant qu'elle soit convoyée par une personne plus “éveillée”. En cas d'échec, il ne me restera plus qu'à l'envoyer au palais de l'Elysée, à l'intention du président de la République, en espérant, cette fois, qu'elle ne revienne pas avec la mention “NPAI” (N'habite Plus à l'Adresse Indiquée).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire