dimanche 11 juillet 2010

Et pour 5 milliards de plus

L'autre jour, en observant la qualité des services rendus par PayPal dans les paiements en ligne, j'ai eu une idée saugrenue. Je m'étais posé la question, une fois encore, pourquoi, diable, sommes-nous incapables d'imaginer de telles réussites, non plus que de les copier. Manque de moyens ?

Et j'ai repensé à l'affaire Kerviel, aux quelque 5 milliards d'euros disparus en fumée à la Société Générale. Et je me suis dit, tout bêtement : “pour ce prix-là, la vénérable Société Générale aurait pu mettre sur pieds un hyper-PayPal français, avec gratuité des commissions pendant 5 ans au premier million de souscripteurs, une efficacité redoutable et des perspectives formidables…”

Mais j'arrête, c'était une idée… saugrenue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire