samedi 24 juillet 2010

BNF ? Inconnue de la Poste

L'auteur de ces lignes a l'habitude de défendre bec et ongles le service public de la Poste pour son efficacité. Une foi inébranlable ? Voire ! Elle vient d'être sérieusement ébranlée.

5 juin 2010 : en tant qu'éditeur, je procède à la formalité désormais habituelle du dépôt légal de quatre nouveaux livres, déjà accomplie à une dizaine de reprises. Les instructions de la Bibliothèque Nationale de France sont claires, l'adresse précise, avec le “cedex” qui assure la distribution :
BNF
Quai François-Mauriac
75706 Paris cedex 13

J'avais reçu le récépissé de dépôt de l'un des quatre livres expédiés, et attendait les autres patiemment.

22 juillet 2010 : Quelle ne fut pas ma surprise de retrouver dans ma boîte aux lettres les trois enveloppes, agrémentées d'une étiquette “distribution impossible” pour cause de “voie inconnue”. La Poste, notre vénérable Poste, ne savait pas qui était la BNF, n'avait pas connaissance du quai François-Mauriac, et se déclarait incapable de retrouver la boîte du cedex 75706.
Renseignements pris auprès d'un guichet, on supposa que l'entreprise, employant de jeunes stagiaires pendant l'été, avait été victime d'un malentendu…

Il semblerait donc que la Poste suive la mode des “économies” aboutissant à une dégradation du service, selon une tendance désormais solidement installée dans notre pays (j'allais écrire “danse-pays” à la façon du postier Besancenot).

L'enveloppe repart aujourd'hui, en espérant qu'elle soit convoyée par une personne plus “éveillée”. En cas d'échec, il ne me restera plus qu'à l'envoyer au palais de l'Elysée, à l'intention du président de la République, en espérant, cette fois, qu'elle ne revienne pas avec la mention “NPAI” (N'habite Plus à l'Adresse Indiquée).

dimanche 11 juillet 2010

Et pour 5 milliards de plus

L'autre jour, en observant la qualité des services rendus par PayPal dans les paiements en ligne, j'ai eu une idée saugrenue. Je m'étais posé la question, une fois encore, pourquoi, diable, sommes-nous incapables d'imaginer de telles réussites, non plus que de les copier. Manque de moyens ?

Et j'ai repensé à l'affaire Kerviel, aux quelque 5 milliards d'euros disparus en fumée à la Société Générale. Et je me suis dit, tout bêtement : “pour ce prix-là, la vénérable Société Générale aurait pu mettre sur pieds un hyper-PayPal français, avec gratuité des commissions pendant 5 ans au premier million de souscripteurs, une efficacité redoutable et des perspectives formidables…”

Mais j'arrête, c'était une idée… saugrenue.

mardi 6 juillet 2010

Rilance ou langueur ?

Quel talent ! Notre ministre de l'Économie, loin de se limiter aux chiffres, s'occupe aussi des mots, faisant preuve d'une créativité qui frise la poésie.

Voici donc la rilance, néologisme créé pour décrire la politique que la ministre se propose d'appliquer, subtil mélange de rigueur et de relance. Espérons que le mélange sera réussi, au risque d'aboutir à une autre contrepèterie, comme la langueur – le “lan” de relance et le “gueur” de rigueur.

Mais l'on ne se paye pas que de mots. François Baroin l'a bien compris, qui annonce, dans le cadre de cette rilance, que l'allocation pour adultes handicapés n'augmentera pas autant que prévu. Après les accidentés du travail, le gouvernement a décidément un don pour savoir à qui il faut s'attaquer en premier !

Enfin, dans l'affaire Bettencourt-Woerth, on attend qui va “relancer” dans la partie de cartes qui s'est engagée entre le pouvoir et le site Médiapart. La rigueur, dans cette histoire, ne semble pas avoir été la valeur prioritaire de ses protagonistes.

jeudi 1 juillet 2010

Footu spam !

Depuis quelques jours, un spam insistant se répète, sur un thème rebattu.
L'astuce du jour, en ce jeudi 1er juillet, consiste à insérer un extrait de l'encyclopédie Wikipédia, selon une technique déjà évoquée dans ces colonnes. Seulement, il y a un “hic” : l'article de l'encyclopédie en ligne choisi par les spammeurs traite de la Coupe du monde de football !

Là, l'erreur est majeure. Nous sommes déjà tellement “spammés” dans la vie réelle par le foot, par cette coupe du monde et son “cirque” français que ledit message, aussi important soit-il, ira directement à la poubelle. Footus spams !