lundi 31 mai 2010

Tous pour l'euro !

Vendredi, dans la voiture, j'écoutais France Info. Surprise ! Je n'en croyais pas mes oreilles.
On disait (et je l'ai répercuté ici) que l'euro était rejeté par les Français, qu'ils ne seraient pas choqués de le perdre, que même le président de la République aurait (conditionnel) menacé Angela Merkel de le quitter si elle n'aidait pas l'euro, que nombre de personnalités politiques se réjouissaient des difficultés de l'euro.
Et là, sur France Info, j'entendais la France entière communier sur l'euro, le président de la République sauter dans un avion pour le défendre, bref, tout le monde s'enthousiasmer pour l'euro, l'euro, encore l'euro.
Super ! Inespéré !
Y'a juste un détail qui m'a échappé : pourquoi parlaient-ils tous de rallier l'euro en 2016, alors qu'on l'a déjà rejoint depuis l'an 2000 ? Là, j'avoue avoir eu un doute. Un doute qui s'est confirmé en voyant qu'on écrivait cet Euro avec une majuscule. Et une majuscule à la monnaie, aussi unique soit-elle, non, ce n'est pas dans nos habitudes…
Il reste à espérer que, quand l'Euro viendra en France, la France n'aura pas quitté… l'euro.
(Qui a dit que les majuscules ne servaient à rien ?)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire