mercredi 21 avril 2010

Kilucru

Le charme des coquilles ! Notre orthographe complexe les favorise, en particulier avec ces fichus circonflexes. Ainsi l'expression “kilucru”. À votre avis, comment s'écrit-elle ? Le Monde, dans son édition du 21 avril, page 17, nous suggère ceci :
Bigre ! De quoi avoir des doutes… Pour “l'eût”, on se laisse convaincre en tentant de se remémorer le conditionnel passé deuxième forme, à comparer au classique “qui l'aurait”. Mais pour “crû” ? Une rapide vérification nous confirme qu'il s'agirait du verbe “croître”, dont on distingue le participe passé d'un circonflexe, contrairement au verbe “croire”. Dans ce cas, cependant, il n'est pas question de croissance… C'était donc bien “qui l'eût cru” que nous aurions dû lire (ou, pour reprendre le conditionnel passé deuxième forme, que nous eussions dû lire).

La rareté des coquilles dans le quotidien du soir et la virtuosité des chroniqueurs nous interdisent de prendre ceci de haut. Toute personne qui écrit sait qu'elle est à la merci de telles erreurs, l'auteur de ces lignes en tête. Les journalistes du Monde n'en sont que plus humains à nos yeux – et donc encore plus estimables !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire