samedi 27 mars 2010

Le meilleur des mondes (vert)

Un jour gris de 2020. Il est à peine 7 h du matin. “Ils” sont déjà au travail et patrouillent dans les rues, par groupes de quatre, sanglés dans leurs uniformes impeccables (en tissu recyclable). Rien ne leur échappe tandis qu'ils passent lentement devant les petites maisons (en bois recyclable). L'agent 007, muni d'un micro-canon ultradirectionnel, est en mesure de détecter les déclenchements de chasses d'eau abusifs. L'agent 008, lui, évalue d'un rapide coup d'œil professionnel le volume des ordures déposés dans les sacs réglementaires. L'agent 009 consulte sur l'écran de son smartcontroller® les consommations électriques et coupe le courant là où des abus sont identifiés. Le quatrième – leur chef – est autorisé à perquisitionner, afin de mener une inspection-surprise dans telle ou telle maisonnette et dresser procès verbal aux habitants qui ne respecteraient pas la Charte Verte, par exemple en utilisant du papier hygiénique dans leurs toilettes au lieu de la douchette norme HQE (Haute Qualité Environnementale). Plus grave, toute personne qui aurait tenté de brûler des ordures ou de les dissimuler s'expose à des peines de 2 jours à 3 mois de TVF (Travaux Verts Forcés) et d'une amende de 1000 à 5000 verots. Derrière les fenêtres, on les observe avec crainte, tout en guettant sur l'écran plat du salon l'apparition des montants de taxes, amendes et messages “citoyens” générés automatiquement à partir des instruments des miliciens couplés au GPS.

Prenez votre petit déjeuner (recyclable) en paix, citoyens, les Khmers Verts veillent sur la qualité de votre environnement !

Inspiré par l'article du Monde sur une initiative des édiles de Besançon.

Vous trouvez que j'exagère ? Il n'y a rien de pire que l'idéalisme déçu couplé à des certitudes exacerbées. Quand on est “certain” d'avoir raison, la tentation d'imposer ses vues aux autres peut conduire à de graves dérapages, très éloignés de valeurs par ailleurs proclamées, telles que la démocratie participative ou les droits de l'homme…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire