jeudi 21 janvier 2010

Pauvre PDG irradié !


D'après une “alerte” du site web du quotidien Le Monde, M. Proglio, P-DG d'EDF, viendrait de renoncer au second salaire que lui versait Veolia, soit une perte sèche de 450000 euros. Le pauvre homme ! Il va être complètement démotivé.

Je ne peux m'empêcher de rapprocher cette information d'un terrible lapsus que l'on m'a rapporté hier : une chômeuse, à Pôle Emploi, demandait au guichetier pourquoi elle venait d'être “irradiée”, ayant besoin de ses allocations pour vivre.

Irradié, radié, radiations, voilà qui fait penser aux centrales nucléaires. Quel rapport, me direz-vous ? Juste une histoire de salaire – et de chômeurs, que notre société aimerait bien “irradier” une bonne fois pour toutes afin de ne plus avoir à s'en préoccuper.

Vous dites que j'exagère ? J'en conviens… mais enfin, n'y a-t-il pas “de ça”, surtout quand on sait que quelque 600000 demandeurs d'emploi arriveront en fin de droits en 2010 et que Laurent Wauquiez, secrétaire d'État chargé de l'emploi, réagit à cette annonce en estimant que “le sujet relève d'abord de l'assurance-chômage” (sous entendu et pas de la solidarité nationale incarnée par l'État) ?

1 commentaire:

  1. 4 observations

    1) cela prouve que les libéraux ont une vue à court terme, car plus il y aura de chômeurs (non indemnisés) et moins il y aura de consommateurs et donc de fric à faire
    2) Quel est le thermomètre qui mesure l'heure de cerveau de M. PROGLIO ? on pourrait l'appliquer à tout le monde ?...
    3) Si son cerveau est si puissant qu'il suffit d'1 heure par jour pour diriger Véolia, on pourrait utiliser le même raisonnement pour travailler moins car je ne doute pas qu'on peut en faire autant à notre niveau
    4) A force de réduire les fonctionnaires on cumule les fonctions, mais on n'est pas toujours payé pareil, pourquoi ?

    RépondreSupprimer