vendredi 4 décembre 2009

On s'en fout du foute-balle


Mais si vous saviez combien on s'en fiche, on s'en fout, on s'en tamponne le coquillard, comme disait mon grand-père y'a longtemps – on s'en “fout-bôle” de vos tirage au sort… Pas besoin d'une dernière minute  pour savoir que les fouteux vont se foutre sur la gueule en en venant aux “mains”.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire