jeudi 29 octobre 2009

Mobilité : un oubli étonnant

Le supplément Économie du Monde daté du 27 octobre consacre un dossier à la “mobilité au travail” et à ses ravages – à France-Télécom ou au ministère de l'environnement. Un cadre témoigne :
Le 31 décembre 2008, à 18 heures, c'est par courriel que j'ai reçu mon ordre de mission. Il m'enjoignait d'être en poste le 5 janvier au matin, à Lille, à 500 km de chez moi et sur un poste déclassé.
Dès lors, faut-il convoquer des sociologues, des chercheurs et des consultants en ressources humaines pour comprendre le désarroi des salariés ? Le simple bon sens devrait suffire…

Plus étonnant : une dimension est totalement absente du dossier du Monde. Depuis une bonne trentaine d'années, les couples comptent dans la plupart des cas deux actifs et non plus un seul. L'épouse et les enfants ne font plus partie des “bagages”, comme dans l'armée ou dans certains corps de fonctionnaires, et c'est heureux ! Mais une dimension nouvelle s'ajoute aux mutations à tire-larigot : les couples sont séparés, l'épouse mutée à Lille et le mari à Nice. Une fois encore, on s'étonne et l'on se défausse en interrogeant des spécialistes.

Hypocrisie ? Cynisme ? On n'ose le croire…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire