lundi 6 juillet 2009

Taxe carbone : qui va payer ?

Depuis l'ouverture des travaux de la commission présidée par Michel Rocard sur la contribution climat-énergie, le débat va bon train sur ce qu'on appelle désormais une “écotaxe”. Comme le souligne Hervé Kempf dans le Monde (daté 5-6 juillet), il s'agit bel et bien d'un impôt – le mot qui fâche ! Notre gouvernement, peu enclin à vanter la fiscalité, s'abrite derrière un argument-écran : l'écotaxe sera “compensée”. Pourquoi pas ! La question est de savoir et pour qui et par quoi.

L'une des pistes explorées par la commission apparaît désolante : compenser les taxes écologiques par une baisse des cotisations sociales. Décidément, tous les prétextes sont bons pour mettre à bas notre système de protection sociale. Et au nom de quoi les assurés sociaux devraient-ils payer (indirectement) les écotaxes ? Les malades et retraités seraient-ils des polluants susceptibles d'être taxés ?

Le même Hervé Kempf expliquait pourtant que “réduire la consommation d'énergie se fera en orientant une part de la consommation des biens matériels vers des services sociaux” (moins consommateurs d'énergie). Mais si les recettes de ces services sociaux sont rognées d'autant par le contrecoup des écotaxes, le serpent risque fort de se mordre la queue !

Il n'est guère raisonnable, une fois encore, d'opposer les êtres humains (le social) à l'écologie (la protection de notre planète).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire