dimanche 7 juin 2009

Trois mauvaises nouvelles

Les élections de ce dimanche 7 juin ne m'incitent guère à l'optimisme. Au moins trois mauvaises nouvelles.

Première mauvaise nouvelle : la participation ne s'est pas redressée, descendant à 40%, le plus mauvais taux depuis que l'élection du parlement européen existe.


Deuxième mauvaise nouvelle : les Français ont préféré voter pour la liste écologiste (16% d'après les estimations) plutôt que pour le PS (les sympathisants de Ségolène Royal y sont pour quelque chose). C'est sympathique mais ça ne conduira à rien de décisif dans l'avenir, une majorité verte étant de toute façon largement hors de portée !


Troisième mauvaise nouvelle : les partis “d'alternance” s'effondrent, avec un PS à 17% (voire moins !) et un MoDem sous les 9%. Sans aucun doute, l'UMP peut pavoiser, elle ne risque pas grand chose à court terme.


“Je me suis laissé entraîner dans une polémique…” reconnaît Bayrou tout en relevant “le regard dur que les électeurs portent sur les responsables politiques…” et prônant une nouvelle approche de la politique. Qu'il soit donc entendu !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire