dimanche 19 avril 2009

Royales excuses

La communication médiatico-politique a quelque chose d'ubuesque. On a beaucoup parlé des “excuses” prononcées par Ségolène Royal en Afrique à propos du discours controversé du président de la République. Admettons. Or voici qu'en une sorte de “copier-coller” inapproprié, elle applique le même schéma à des paroles qu'aurait lâchées ledit président au sujet de José Luiz Zapatero.
Si la malheureuse Ségolène Royal a décidé de courir derrière toutes les gaffes de Nicolas Sarkozy pour aller s'excuser auprès de toutes les personnes qu'il aurait pu vexer, c'est d'un travail à temps plein dont il s'agit – et qui deviendra vite lassant. Qui peut bien lui conseiller d'aussi stupides attitudes ? S'il est bien connu que la réalité dépasse la fiction, voici que la réalité “politique” dépasse la parodie des Guignols de l'info… Le premier et le second degré sont désormais confondus en un seul package de com'. Mais, au fait, n'est-ce pas avec Bruno Gaccio, l'un des fondateurs des Guignols que Ségolène Royal aurait fait un bout de chemin ? Tout s'explique !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire