jeudi 26 février 2009

Coquilles et cocards


Il y a du pittoresque dans les coquilles – rarissimes au demeurant – que l'on déniche parfois dans les articles du quotidien Le Monde. Ainsi celle-ci, à la page 10 de l'édition datée du mercredi 25 février 2009 :


On imagine aisément le journaliste en train de rédiger son texte sur son ordinateur. Il tape : “ministre de l'e…” et le téléphone sonne. Il répond puis reprend son travail, déconcentré par l'interruption, et écrit "enseignement supérieur". De là à tirer parti de la coquille, il n'y a qu'un pas. Que voulait nous signifier l'inconscient du journaliste ? Ministre de l'e-mmerdement (maximal) ?


Après les coquilles, les cocards. Auriez-vous imaginé qu'une réunion inter-ministérielle puisse se transformer en pugilat ? C'est pourtant bien ce qui semble s'être produit, “à deux reprises” même, entre Jean-Louis Borloo et Christian Blanc. J'aurais aimé être caché dans un coin et assister à la scène !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire