dimanche 15 février 2009

Alexandrins présidentiels

Les hasards de la circulation des documents en tout genre qui transitent sur le Web m'ont permis, grâce à un ami fureteur, de dénicher ces quelques alexandrins qui dépeignent assez bien le style de notre président de la République. Un seul détail cloche : on imagine avec peine notre président s'exprimer en alexandrins – ou alors ferait-il de la versification sans le savoir ?
Mon humeur est ravie et elle est d'importance
Car c'est elle qui règle le cours de mes pensées
Qui font toujours écho à l'actualité.
Mon caprice me met dans des emportements,
J'ai des mots qui ne sont plus ceux d'un Président.
Je flatte ce qu'il faut des instincts les plus bas,
Parle plus en mon nom qu'en tant que chef d'État,
Sur toutes mes idées je veux qu'on légifère
Et ne supporte pas qu'on m'empêche de le faire.
Des médias je me sers et grâce à mon emprise
Ils me suivent au mieux dans toutes mes entreprises.
Enfin, si j'utilise les services de la presse
C'est parce qu'aux yeux de tous il faut que je paraisse.
Dommage qu'on ne connaisse pas l'auteur de ce texte !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire