mardi 23 décembre 2008

e-médiat

L'éditorialiste Jean-Michel Dumay a publié un texte dans Le Monde daté du 21 décembre qui analyse avec pertinence l'évolution des relations dans notre société. Il emploie un amusant néologisme, l'adjectif "e-médiate", plein de saveur – au point d'ailleurs que c'est aussi une marque déposée ! Le terme décrit plutôt bien le fait d'être dans l'instantanéité, d'être connecté en permanence sur le Web et d'employer jusqu'à plus soif des outils "électroniques" (au sens de numériques).

Voici un extrait de son article, opportunément publié sur la version "mobiles" du Monde électronique, à ce lien (probablement temporaire d'ailleurs) :
Le numérique fait naître une civilisation en rupture : horizontale, transverse, e-médiate. La génération qui manifeste est celle des "digital natives", nés avec un mobile sur l'oreille et une souris dans la main. La génération Messenger, qui se mobilise par Texto, antijacobine par essence technologique, pour qui la télé, la radio, les journaux imprimés ne sont qu'arts mineurs.
L'horizontalité évoquée montre que les hiérarchies, par définition verticales, ne sont plus guère adaptées au fonctionnement de notre société et cèdent la place aux réseaux (dans tous les sens du terme). Les entreprises, les écoles et les familles seraient bien avisées d'en tirer toutes les conséquences, au risque de surprises et de déconvenues. Le fonctionnement "scrogneugneu", voire adjudantesque, encore en vigueur dans beaucoup d'organisations pourrait s'en trouver révolu ce qui, en soi, est un réel progrès !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire