mercredi 31 décembre 2008

Allocution des voeux 2009

À l'heure du multimédia, quoi de plus neuf qu'une vidéo pour les vœux de l'an neuf deux mille neuf ? Aussi trouverez-vous ci-après l'allocution de vœux du Président de la République, un peu en avance sur l'horaire habituel, enregistrée ce 31 décembre à 18 h 18 très exactement (plus ou moins une seconde).

Bonne année 2009 à toutes et à tous.



Ci-dessous la retranscription du texte préparé par mes con-seillers :
Mes chers com-patriotes,
L’année prochaine, la France va pouvoir travailler une seconde de plus car, comme vous le savez, j’ai demandé à la bombe atomique – pardon, à l’horloge atomique – de se décaler d’une seconde. Ainsi, nous gagnerons une seconde de récession négative, c’est-à-dire, mes chers compatriotes, une seconde de croissance, ce qui contribuera à réduire la crise que nous traverserons sans barguigner. Car la barguigne ne doit pas vous gagner, chers compatriotes, il faut gagner plus pour ne plus guigner la crise. En cet an neuf donc, cet an deux mille neuf (et des poussières de secondes), je vous souhaite, mes chers compatriotes, de mettre vos montres et pendules à l’heure, Rolex ou pas Rolex, afin d’entrer de plain pied dans la France de demain, vent debout dans la brise de la crise, en ramant comme des fous sur l’esquif qui sera notre galère, à l’ère du multimédia z’et des médias sans pub. Rendez-vous dans les pub – pardon, dans les « pub » – afin d’y boire à ma santé la coupe de l’amitié. Car la coupe est pleine, et de la coupe aux lèvres, il n’y a qu’un pas. Et ce pas, mes chers compatriotes, je vous engage à le franchir sans hésitation. De quoi demain sera-t-il fait ? Personne ne le sait. Moi pas plus qu’un autre. Aussi, je vous donne rendez-vous après-demain. Ensemble, tout est possible, comme disait Jim Phelps. Telle est ma mission, et je la remplirai.
Mes chères connes-patriotes, mes chers cons-patriotes, je vous souhaite une bonne année.
Vive la République, vive la France, vive l’Europe, vive le Monde et vive moi.
(Envoyer ici la Marseillaise)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire