vendredi 9 mai 2008

Libérez un poste à la Poste !

On parle beaucoup du porte-parole de la LCR, ces derniers temps. Le Nouvel Observateur lui consacre un copieux dossier. Parmi les points abordés par l'hebdomadaire figure une question pas si innocente que cela : "Est-ce un vrai facteur ?" Olivier Besancenot est en effet facteur à la Poste, à temps partiel à 80% nous apprend Wikipédia, qui indique également qu'il est licencié en histoire.

Déclassé par choix politique ?
Le Nouvel Obs a précisé sa question : serait-il un "déclassé par choix politique, abrité dans la fonction publique pour pouvoir militer ?" L'intéressé répond par la négative, et se victimise en affirmant qu'il est entré à la Poste par "trouille du chômage", à défaut de mieux, comme beaucoup de titulaires de diplômes Bac+3. Il oublie cependant une chose, et fait preuve ici d'une modestie peu crédible : quand on observe son parcours politique, ses capacités exceptionnelles d'argumentation, sa puissance de travail – comme tous les hommes politiques, il assure des semaines doubles ou triples – sa vivacité d'esprit et son entregent, on ne peut croire qu'il ait été contraint de passer un concours de facteur. L'honnêteté en politique ne souffre pas d'exception. Qu'il ait choisi un métier modeste pour militer "bénévolement" en parallèle peut s'expliquer (il est entré à la LCR dès l'âge de 17 ans). Le seul "hic" est qu'il occupe un poste (à la Poste) dont d'autres personnes auraient besoin plus que lui. Mais même en passant outre ce point, comment imaginer qu'un homme aussi doué, surdoué même, ne pouvait trouver un travail plus rémunérateur, soit dans le Public, soit dans le privé ?

Dommage qu'Olivier Besancenot ne fasse pas amende honorable sur ce point : il gagnerait en crédibilité et son image serait plus nette. Tiens, voici une idée pour son passage à "Vivement Dimanche" : qu'il y annonce sa démission de la Poste pour libérer un emploi et son intention devenir salarié permanent de la LCR !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire