samedi 5 avril 2008

J.J. Cabrel

Chapeau l'artiste ! Francis Cabrel vient de publier un nouvel opus, "Des roses et des orties", d'une qualité époustouflante. L'humour n'en est pas absent, puisqu'on y trouve une réjouissante adaptation de "Mama Don't" du génial J.J. Cale (*), traduite en "Madame n'aime pas".
Notre bluesman méridional adapte aussi Dylan, mais le disque n'est pas composé que de reprises, puisqu'y figurent 10 morceaux de sa composition, tous aussi précis, incisifs et pertinents qu'il est possible.


(*) J.J. Cale… mais si, vous savez, ce chanteur américain qui marmonne tout en jouant des solos de guitares en dentelles, dans une ambiance on ne peut plus cool. Il avait publié "Mama Don't" dans un disque intitulé "Shades" dont la couverture imitait un paquet de Gitanes – ce qui serait aujourd'hui interdit par la censure derechef.
Autres temps, autres mœurs…

Cet article est dédié à Daniel, qui m'a fait découvrir Cabrel quand je résidais à Nîmes, tandis que je lui faisais connaître J.J. Cale…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire