lundi 7 avril 2008

Allez Mosco !

Que l'on me permette de recommander chaudement la lecture du dernier livre de Pierre Moscovici, Le liquidateur. Une analyse lucide, argumentée, démonstrative et brillante du sarkozisme – dont pourtant la définition est ardue à cerner tant le Président est dispersé, brouillon et, pour tout dire, irresponsable.
Il s'agit bien entendu d'un livre de socialiste. Cependant, toutes celles et tous ceux qui, comme François Léotard, pensent que « ça va mal finir » devraient se reconnaître dans ses constats. Exemples :

Je pense que nous sommes engagés depuis un an dans une aventure, dans une politique des apparences, et je suis convaincu que ça va mal finir.

Le sarkozisme est, hélas, avant tout le culte du moi, c'est un narcissisme effréné, qui ressemble plus à un feuilleton télévisé dont les scénaristes […] écrivent tous les jours l'épisode suivant.

Tout se concentre entre les mains d'un homme, entouré d'un petit clan à sa dévotion, agissant au jour le jour, sans référence ni boussole, sans vrai projet autre que de bouger pour durer.

Loin de toute polémique facile, ces formules ne sont jamais avancées sans être démontrées avec talent et conviction. Le sarkozisme est démonté pièce par pièce, et l'on prend la mesure de la vacuité de la construction chancelante et erratique que le Président tente d'édifier maladroitement – non sans un cynisme révoltant…

De quoi espérer que Pierre Moscovici devienne premier secrétaire du PS. Ce serait la garantie qu'en 2012 on abandonne le « ça va mal finir » au profit du « tout est bien qui finit bien ».

[Oui, il m'arrive d'avoir des accès d'enthousiasme politique, malgré mes doutes quant à la doctrine du PS !]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire