dimanche 10 février 2008

Un blog qui se « livre »

Éditer un blog sous forme de livre n'est-il pas vain – au sens "vaniteux" ? En un sens, oui, car le blog est, par essence, un exercice narcissique. Quoique ! Sachant qu'il peut être lu, le blogueur fait en sorte d'être convaincant, démonstratif et mesuré dans ses articles. Un excellent moyen de modérer les jugements à l'emporte-pièce et de préciser ses opinions. Je dois dire que ce blog m'a aidé à dépasser l'arbitraire de la télévision ou des "unes" des journaux, à "polir" et à approfondir mes propos. Il m'a permis aussi de donner libre cours à des indignations tout en sachant revenir à l'humour, qui relativise toutes choses, toujours en allant jusqu'au bout de mes démonstrations…
Voici ce que je partage avec vous ici, lecteurs-internautes, depuis plus d'un an, et ce que je vous invite désormais à partager "livre en mains".


Plus de renseignements et de photos sur le site des éditions AO-André Odemard.

Complémentarité
Avez-vous essayé de lire un blog dans votre bain, au lit ou confortablement assis sur un canapé ou dans un fauteuil, au jardin public ou dans votre jardin privé ? Les médias se complètent à merveille. Si l'activation des liens des pages Web est un moyen formidable de "navigation" dans l'information, tourner des pages en papier, feuilleter au hasard ou lire sans avoir à activer une barre de défilement demeure l'apanage du Livre. D'ailleurs, le format des écrans – majoritairement horizontal – convient mieux à l'image qu'au texte, plus facile à lire sur un format vertical. Quant au plaisir de "palper" du papier, l'échec des livres électroniques semble confirmer la supériorité du livre réel.

La réconciliation du virtuel et du réel
Bien entendu, ce blog ne justifierait pas une édition au sens classique du terme, à savoir avec un tirage préalable à plusieurs centaines d'exemplaires – ce serait, indubitablement, vain. En revanche, édité à l'unité, comme le permet le site Lulu.com, voilà qui est à l'échelle du projet : pas de stock à pilonner, une offre parfaitement adaptée à la demande, quel que soit son volume. C'est donc aussi le Web qui permet de s'affranchir des contraintes de l'édition et de transgresser en quelque sorte l'obstacle physique du tirage en de nombreux exemplaires. Jolie réconciliation du virtuel et du réel, ne trouvez-vous pas ?

Qualité de l'objet
Passer du virtuel, l'écran qui, même "tactile" n'a pas la sensualité du papier, au réel, un vrai livre relié, est un moyen de partager le plaisir de l'écriture avec le lecteur. Vous verrez la différence de concentration que l'on constate entre les pages d'un livre et les pages-écran. Rien à voir !
Le choix éditorial privilégie la qualité de l'objet, afin que la différence avec l'écran soit éclatante et que le plaisir du bibliophile soit au rendez-vous : reliure avec couverture rigide, jaquette en couleurs, papier au grammage léger (50 gr. / m2, à comparer aux 80 gr. du papier de photocopieuse) et légèrement teinté couleur crème.
Format suffisamment grand (22,9 cm de haut sur 15,2 cm de large) pour le confort de lecture. La reliure est à la fois plus solide que la brochure et plus commode à ouvrir.
La typographie, la justification du texte et la présentation ont été soignées, afin de s'approcher de la qualité d'une édition professionnelle.
Afin de tester en vraie grandeur cette solution, j'avais expérimenté Lulu.com en éditant un petit opuscule broché intitulé Je compte de un à dix mille. Bilan positif qui m'a incité à poursuivre.

Sélection des sujets
Depuis l'ouverture de ce blog fin 2006, près de 150 "articles" ont été publiés. La version-livre en a sélectionné un peu moins d'une centaine, de fin novembre 2006 à fin décembre 2007. Les thèmes trop personnels ou spécifiques, ou encore ceux qui présentaient peu d'intérêt sans leurs illustrations en couleurs, ont été mis de côté.

Le livre s'articule en 8 grands thèmes, à l'intérieur desquels les textes sont présentés par ordre chronologique (la table des matières est disponible ici sous forme de PDF). Le nombre d'articles est indiqué entre parenthèses. Il compte au total 166 pages.

À quel prix ?
Voici donc, chers internautes, les modalités du partage d'enthousiasme que je vous propose, tant sur le fond que sur la forme. À quel prix ? Un prix légèrement supérieur aux livres de librairie, tirage unitaire oblige, mais qui demeure néanmoins abordable : 34 euros. L'idée est d'une part de couvrir les frais d'impression et d'autre part de ménager une petite "gratte" pour rentabiliser le temps passé à mon clavier… Car la passion de l'écriture est une passion gourmande et chronophage !

Comment se le procurer ?
Je dispose d'un tout petit stock sur la boutique PriceMinister des éditions AO, ce qui réduira votre attente !

En outre, depuis le 8 juillet 2009, la version PDF est disponible gratuitement sur la page des téléchargements du site des éditions AO.

Par ailleurs, je répondrai avec plaisir aux questions des acquéreurs qui souhaiteraient s'engager à leur tour dans cette passionnante aventure, que ce soit sur les techniques permettant de "dompter" un traitement de texte, de créer des PDF ou encore sur les moyens de s'y retrouver dans le labyrinthe des pages Web du site Lulu.

2007, une année de « bloguitude », par Jean-Luc Tafforeau, © 2008 éditions AO-André Odemard. ISBN 978-2-913897-02-1.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire