lundi 4 février 2008

Départementalisme ?

La question des départements déclenche les passions : leur suppression figure parmi les 316 propositions du rapport Attali, tandis que les nouvelles plaques minéralogiques automobiles ne comporteront plus de numéros de départements à compter de 2009. Faut-il le déplorer ou s'en réjouir ?



J'avais eu l'insigne honneur d'être publié dans le courrier des lecteurs du Monde à ce sujet (24 juin 2005). Je maintiens mes propos. Les hasards de la vie m'ont permis d'expérimenter les effets indésirables du "marquage" départemental des voitures, ayant été successivement immatriculé 38, 74 et 69. Des expériences très… concrètes :
  • Voitures fracturées à deux reprises dans Paris lors de déplacements. Les garagistes ayant réparé les dégâts m'ont expliqué ceci : lorsqu'une voiture est immatriculée dans un département relativement éloigné, les casseurs espèrent y trouver des bagages et la choisissent donc de préférence à celles portant des plaques d'Île-de-France.
  • Avoir été "poussé au pare-chocs" (authentique) à un feu vert parisien, pour n'avoir pas démarré dans la seconde. J'étais alors immatriculé 74 (Haute-Savoie).
  • Appels de phares et signes impolis de la part de savoyards arborant des plaques "Savoie Libre" lorsque j'étais immatriculé 38 (un étranger de l'Isère en Haute-Savoie est, logiquement, indésirable).
Aussi ne vais-je regretter ni les nouvelles plaques, ni l'éventuelle suppression de cette division administrative obsolète. Quand accepterons-nous de rationaliser notre empilement de Collectivités locales ? Les résistances sont nombreuses, et semblent venir autant des responsables politiques que des citoyens (*). Régionalisme ? Départementalisme ? Ethnocentrisme ?

Mieux vaut relire Astérix. J'écris bien "relire" et non "aller voir" (au cinéma) car le film qui vient de sortir ne mérite pas le déplacement, non plus que ses produits dérivés… sauf un (qui n'en est pas vraiment), l'ouvrage de Nicolas Rouvière, Astérix ou la parodie des identités. On y apprend que Goscinny et Uderzo, grâce à leur humour, conduisent en douceur leurs lecteurs à renoncer à l'ethnocentrisme. Rouvière en rappelle opportunément la définition : "tendance à prendre comme unique modèle de référence le groupe humain auquel on appartient".
Nous y sommes !
Ce livre est sérieux tout en étant facile à lire, et vous apprendra plein de choses sur Astérix – y compris des calembours et astuces qui pourraient vous avoir échappé.

(*) L'exagération des réactions, leur mauvaise foi évidente, montrent combien les lobbies restent influents. « J'ai moi-même tordu le coup à la suppression des départements et des petites communes » a lancé Alliot-Marie, tandis que le président de l'assemblée des départements de France, le socialiste Claudy Lebreton, jugeait la suppression « incongrue ». Au Sénat, on compte 114 conseillers généraux sur 331 parlementaires, qui ne lâcheront jamais leur poste. Qui a parlé de résistance à la Réforme de la part des citoyens ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire